Germane / GeH₄

Germane

Identification du gaz

Autres dénomination

Hydrure de germanium

N° CAS
7782-65-2
Type de Filtre ARI
B-P3

Propriété chimique

Formule brute
GeH₄
Poids Moléculaire
76,7 g/mol

Propriété physique

T°ébullition
-88,5 °C
T° d’autoinflammation
ininflammable
Densité Gaz/Vapeur
2,65
IP
11,34

Limite d’inflammabilité

LIE
-
LSE
-

Limite d’exposition professionnelle

VLEP 8h
0,2 ppm • 0,6 mg/m³
VLCT
-

Germane : Description & utilisation

Description

Le germane, ou tétrahydrure de germanium est l'hydrure le plus simple du germanium, et l'analogue du silane SiH₄ pour le silicium ou du méthane CH₄ pour le carbone. La molécule GeH₄ a une géométrie tétraédrique, comme les molécules SiH₄ et CH₄.
Il est présent sous forme d'un gaz comprimé incolore, d'odeur acre.

Inflammabilité : Ce produit est inflammable mais il peut s'enflammer au contact de l'air.

Utilisation
  • Fabrication de circuits intégrés hautes performances dans l'industrie des semi-conducteurs
  • Fabrication de cellules photovoltaïques
  • Applications spatiales

Germane : Mentions de danger et conseils de prudence

Mentions de dangers

H220 - Gaz extrêmement inflammable.
H280 - Contient un gaz sous pression ; peut exploser sous l'effet de la chaleur.
H330 - Mortel par inhalation.

Conseils de prudences

P210 - Tenir à l’écart de la chaleur, des étincelles, des flammes nues, des surfaces chaudes. Ne pas fumer.
P260 - Ne pas respirer les poussières, fumées, gaz, brouillards, vapeurs, aérosols.
P304+P340+P315 - EN CAS D'INHALATION : transporter la personne à l'extérieur et la maintenir dans une position où elle peut confortablement respirer. Consulter immédiatement un médecin.
P377 - Fuite de gaz enflammé : Ne pas éteindre si la fuite ne peut pas être arrêtée sans danger.
P381 - Éliminer toutes les sources d'ignition si cela est faisable sans danger.
P403 - Stocker dans un endroit  bien ventilé.
P405 - Garder sous clef.

SGH02 : Inflammable
SGH04 : Gaz sous pression
SGH06 : Toxique

Germane : Équipements similaires

Aucun produit disponible n'est actuellement lié à la détection de ce gaz.